La déforestation dans le monde

43 millions d’hectares de forêt ont été perdus entre 2004 et 2017. D’après une nouvelle étude du WWF du 13 janvier 2021, 43 millions d’hectares de forêts ont été détruits entre 2004 et 2017, soit une superficie équivalente à celle du Maroc.

L’étude révèle également que 45% des forêts qui n’ont pas été détruites sont dégradées et deviennent plus sensibles aux feux et plus à risque de déforestation définitive du fait de leur accessibilité.

D’autre part, cette dégradation met à mal la capacité des forêts à fournir des services ecosystémiques (épuration et rétention de l’eau, captation de carbone etc…). Les causes principales de ces atteintes restent l´agriculture “commerciale” qui conduit à défricher de nombreuses zones de fôrets amazonienne pour le bétail et les cultures, particulièrement de soja, ainsi que l´exploitation minière, notamment en Guyane.

Rapport de WWF : cliquer ici

Fiscalité des non-résidents

La réforme de la loi de finance prévoyant la suppression du caractère partiellement libératoire de la retenue à la source sur les salaires et revenus assimilés des non-résidents devait entrer en vigueur en 2021.

Suite aux délibérations des Sénateurs des Français de l’étranger et de nombreuses interventions d’associations, le Gouvernement envisageait la suppression de la réforme et le retour à l’ancien système dans un rapport publié en été 2020. La suppression de la réforme a été entérinée par le Parlement dans la loi des finances pour 2021.

Ceci a pour effet que les salaires, pensions et rentes viagères de source française restent soumis à une retenue en trois tranches pour 2021 :

  • 0% pour les revenus jusqu’à 15.018€
  • 12% pour les revenus compris entre 15.018€ et 43.563€
  •  20% au-delà

Énergies renouvelables

2020 l’une des rares bonnes nouvelles:

Le pourcentage des énergies renouvelables dans le réseau électrique en Allemagne était de 49,3% en 2020. Cela signifie une hausse de 4,1% par rapport à 2019. La majeure partie de ces énergies provenait des éoliennes avec 27,4%. L´energie solaire représentait seulement 10%.

Continuons dans cette voie pour passer bien au-delà du cap des 50% cette année !

COVID-19: versement d’une aide ponctuelle aux Français résidents à l’étranger

Le gouvernement français a mis en place un dispositif renforcé d’aide sociale pour soutenir les Français de l’étranger touchés durement par la crise économique de la Covid-19. Ce dispositif est reconduit pour le premier semestre de l’année 2021.

Plus d’informations sur le site de l’Ambassade.

https://de.ambafrance.org/COVID-19-Versement-d-une-aide-ponctuelle-aux-Francais-residents-a-l-etranger-19323

Voies cyclables pop-up de Berlin

2021, année décisive pour les nouvelles voies cyclables pop-up de Berlin.

Depuis le début de la pandémie, le nombre de cyclistes à augmenté de façon considérable à Berlin. Afin de soutenir ce moyen de transport, le sénat de Berlin a installé de nombreuses nouvelles pistes cyclables (pop-up), plus larges en rétrécissant les voies pour les automobilistes.

Suite à la plainte d’un député de l’AfD visant à supprimer les pistes cyclables, le tribunal administratif de Berlin a décidé, en première instance, de donner raison à celui-ci argumentant que le département du Sénat pour l’environnement, les transports et la protection du climat, n’avait pas, selon la cour, suffisamment fait la preuve de la nécessité de mettre en place ces aménagements pour la circulation. En effet, les pistes cyclables ne peuvent être installées que lorsque la sécurité, la charge et/ou la fluidité du trafic indiquent très précisément une situation dangereuse rendant la création de celles-ci obligatoire.

Dans le cadre de la procédure d’appel relative à l’exécution immédiate de la mesure devant la Cour administrative supérieure de Berlin-Brandebourg, le Sénat a pour la première fois exposé les faits nécessaires requis au pronostic de danger en présentant des chiffres sur le flux du trafic, les statistiques d’accidents et autres. Suite à cela, la deuxième instance a provisoirement arrêté l’exécution de la décision du tribunal administratif par décision du 6 octobre 2020. Le tribunal a déclaré que le requérant avait simplement fait valoir une revendication générale, celle de ne pas pouvoir se déplacer dans la zone urbaine de la manière habituelle en raison des embouteillages. Dans un premier temps, la cour a estimé que les conditions de sécurité pour les cyclistes priment sur les temps de parcours du trafic automobile qui, jusqu’à cette décision, n’avaient que faiblement augmentés. Cet inconvénient doit être accepté par les automobilistes jusqu’à la décision finale du tribunal concernant le recours.

La décision finale est attendue en 2021 et sera décisive pour la protection des cyclistes, surtout si l’on considère que 18 d´entres-eux ont déjà été tués cette année. Nous espérons une décision positive !

Stephan Maigné