Le Lycée franco-allemand de Hambourg

Un nouvel établissement en gestion directe !

Le Lycée franco-allemand (LFA) de Hambourg est le dernier né des trois lycées franco-allemands en Allemagne, avec Fribourg et Sarrebruck, mais c’est le premier qui n’est pas situé en zone frontalière. Les LFA sont des établissements publics allemands et sont donc gratuits pour les familles, ce qui est une chance. Ils sont dotés d’une section française et d’une section allemande, d’une direction française et d’une direction allemande. Les LFA préparent à un baccalauréat franco-allemand.

Au LFA de Hambourg le projet pédagogique, lancé à la rentrée 2020/2021 avec la “5.Klasse” (CM2 français), va ainsi progresser chaque année d’un niveau et proposera le premier baccalauréat franco-allemand en 2028. Les programmes français et le programme AbiBac seront donc suivis jusqu’en 2027.

Actuellement, le Lycée français Saint-Exupéry de Hambourg reste en contrat, «conventionné», avec l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger, de la maternelle à la terminale, toutes classes homologuées. Parallèlement, l’École française de Hambourg, assure le niveau élémentaire, toujours avec des frais de scolarité et est gérée par un comité de gestion parental, aux côtés de l’administration de l’AEFE, situé à Lokstedt.

Les autorités allemandes distinguent bien les deux établissements alors que pour l’AEFE, il n’y avait en 2021 toujours qu’un seul établissement conventionné, le Lycée français Saint-Exupéry avec plus de 800 élèves. C’est d’autant plus réel que le futur site du LFA n’est pas encore sorti de terre et que des retards considérables sont pris… Quand le déménagement du LFA à Altona pourra-t-il se faire ? Les familles sont, sur ce point aussi, en attente de réponses. Le LFA de Hambourg est désormais un nouvel “établissement en gestion directe” de l’AEFE.

Des questions restent posées pour les personnels, leur formation, les programmes français, la mise en place d’un jardin d’enfants annexe au futur campus, l’accessibilité de l’établissement, etc. L’AEFE devra prendre en charge les personnels détachés du secondaire qui sont mis à disposition de l’établissement (une vingtaine de personnes). La ville de Hambourg, elle, assurera les frais de fonctionnement de l’établissement et les personnels recrutés locaux via sa “Schulbehörde”, bien sûr aussi le projet immobilier lourd. Projet-phare pour la ville hanséatique, le projet de LFA a fait l’objet de très nombreuses réunions franco-hambourgeoises depuis 2016, auxquelles les conseillers consulaires élus n’ont été que peu associés, les parents et les personnels ont pu sur place avoir accès aux informations les plus importantes. Souhaitons donc que personne ne soit laissé sur le bord du chemin.

Ce LFA aura un coût aussi pour la partie française, mais, justement, on admettra qu’un vrai projet franco-allemand de cette nature n’a pas de prix !

24 janvier 2022

Bonne Année 2022

Vos conseillers élus vous présentent leurs voeux de bonheur, de santé et de paix pour 2022 ! Que cette année vous soit favorable à tous points de vue.

Restant à votre disposition, Camille Raffin, Stephan Maigné, et Philippe Loiseau.