Rencontre à l’Ambassade vendredi 15 Octobre 2021

Rencontre ce jour des conseillers et conseillères des Français d’Allemagne élu(e)s à l’ambassade avec l’ambassadrice, la directrice de la DFAE, consuls généraux et consules générales, consuls honoraires d’Allemagne, les chefs et cheffes de services du poste diplomatique pour les premiers échanges après covid. Beaucoup de nouveaux visages et des thématiques anciennes qui préoccupent nos compatriotes, comme la proximité consulaire, l’établissement des cartes d’identité, les tournées consulaires (qui vont reprendre d’ici fin 2021), les nouveaux dispositifs techniques, l’organisation des élections de 2022 et un court passage sur le réseau scolaire en Allemagne, faute de temps. Échange utile pour lequel quelques collègues sont venus de loin ou auquel ils ont assisté en vidéoconférence ! À suivre, surtout pour le déploiement des moyens budgétaires et le travail considérable de nos consulats.

Les 30 ans du Triangle de Weimar

Dzień dobry, Bonjour und Guten Tag,

Cette année, l’amitié franco-germano-polonaise « Triangle de Weimar » fête ses 30 ans. Les 30 ans du Triangle de Weimar, ce sont des années de rencontres mais aussi de coopération politique et culturelle. Le Sénat de Berlin et le Centre Français de Berlin sont donc très heureux de vous inviter à l’événement « 30 Jahre Weimarer Dreieck – deutsch-französisch-polnisches Bürgerfest », qui aura lieu le vendredi 27 août de 16h00 à 22h00 dans les espaces extérieurs du Centre Français de Berlin – Müllerstrasse 74, 13349 Berlin-Mitte.

En plus d’un programme musical et culturel haut en couleurs avec des artistes des trois pays, le « Markt der Möglichkeiten / marché des possibilités » permettra de découvrir des associations françaises, allemandes et polonaises de Berlin. L’occasion de s’informer, échanger, goûter des spécialités culinaires d’Allemagne, de France et de Pologne ou encore d’entamer une conversation autour d’une bière polonaise ou d’un verre de vin rouge français. Pour les plus jeunes, de nombreuses activités seront également à découvrir. Cet événement est financé par l’État de Berlin.

A l’occasion de cet anniversaire, du 20 au 28 août, le Centre Français de Berlin accueillera un échange de jeunes de Paris, Varsovie et Berlin, pendant lequel ces jeunes musicien.ne.s se rencontreront pour créer ensemble. Nous avons hâte de découvrir la performance que les trois groupes présenteront dans le cadre d’un concert commun. Ce projet est financé par l’Office franco-allemand pour la jeunesse.

L’entrée est gratuite, mais n’oubliez pas que l’accès au site n’est possible que sur présentation d’un certificat de vaccination complète, de rétablissement ou d’un résultat de test négatif datant de moins de 24 heures. Une pré-inscription est possible sur le lien Eventbrite.

Cette fête citoyenne marque également le début d’une série de célébrations autour du 60ème anniversaire du CFB cette année. Le centre culturel construit par les Alliés français au nord de Wedding représente non seulement l’histoire de Berlin, mais symbolise également une ville solidaire et ouverte sur le monde. Le bâtiment vieillissant devra faire l’objet d’une rénovation énergétique dans les prochaines années. L’agence allemande de l’énergie (dena) soutient le CFB dans cette mise en œuvre.

16h Performances musicales

17h30 Discours du Maire de Berlin Michael Müller, de lS.E. Mme l’Ambassadrice de France Anne-Marie Descôtes et de S.E. M. l’Ambassadeur de Pologne Prof. Dr. A. Przyłębski.

18h00 Présentation des morceaux de musique développés conjointement par les jeunes musicien·ne·s de Berlin, Varsovie et Paris

18h30 – 22h musique, slam, DJ-set

Nous vous attendons avec impatience le 27 août 2021 !

Michael Müller, Maire de Berlin

Florian Fangmann, directeur général du Centre Français de Berlin

Doyen des Français de Berlin, Georges Beuchard vient de nous quitter

Né en Algérie en août 1922, Georges est et restera un personnage au destin tout particulier. Il est fils d’enseignants engagés, brillant élève au lycée d’Oran, et se lie d’amitié avec Albert Camus en 1938. Le 14 août 1944, il participe au débarquement en Provence et obtient la médaille de reconnaissance de la Nation. Journaliste à ‘Oran républicain’ puis ‘Alger républicain’, il est aussi employé à Csablanca puis exploite la ferme familiale à Souk-El-Had (Maroc). Père de trois enfants, Georges devient instituteur à Mogador puis dans le Sud-Ouest algérien, à Tindouf et Colomb-Bechar (Sahara), une expérience qui le marquera et pendant laquelle il confiera personnellement à Charles de Gaulle ses sentiments, très précis, sur le mouvement à venir de l’indépendance de l’Algérie. De retour vers la côte méditerranéenne, à Oran, et la côte atlantique, à Rabat et Essaouira, il fonde plusieurs écoles. 

Il doit quitter l’Algérie au début des années 60 et travaille comme enseignant vacataire dans différentes villes en France. Georges s’installe en Allemagne en janvier 1970, son pays d’adoption, où il se marie en secondes noces avec Christa Albers et avec laquelle il partagera 49 ans de vie commune. Il est notamment à l’origine de la création du Lycée français de Munich, ville où il a vécu une trentaine d’années, engagé dans la vie associative française et franco-bavaroise, avant de s’installer à Berlin. Il est officier des Palmes académiques et chevalier de l’ordre national du Mérite. Georges consacre également une partie de sa vie à l’écriture et à l’amitié franco-allemande, amitié pour laquelle il développe une activité majeure, notamment au séminaire annuel de Fischbachau. Il n’aura alors de cesse de convaincre l’Allemagne de s’intéresser à la Méditerranée… Ayant rejoint, à 15 ans, la SFIO en 1937, il totalise, comme aucun autre, près de 85 ans d’adhésion au parti socialiste, dans ses bonnes et ses mauvaises années… Georges est fidèle ! Installé à Berlin sur le tard, il se fait de nouveaux amis, développe ses contacts, donne encore quelques conférences, et d’une verve alerte et insistante, il continue à recevoir quelques intimes en sa bibliothèque pour de longues causeries… De très riches heures !

Ses amis sont donc aujourd’hui tristes de son passage sur une autre rive, mais ils peuvent s’estimer heureux de l’avoir connu et aimé, de lui avoir dit, quand il était temps, leur admiration pour sa vie et ses engagements pour la langue française, la littérature, l’écriture et l’école. Merci, Georges !

Philippe Loiseau

Urgence ! La Lutte contre les violences conjugales et intra-familiales

L’année 2020 a malheureusement vu la montée des violences intrafamiliales et conjugales. Il faut mettre en place un réel travail d’information et de veille, et que le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères engage des actions concrètes pour protéger les victimes. Cela pourrait se faire par l’envoi d’une infolettre des consulats à tous les Français sur les numéros et centres d’urgence contre les violences conjugales de nos pays d’accueil.

Il est nécessaire de mettre en relation les structures aidantes associatives ou publiques, d’aider les victimes à trouver un emploi, de faire connaitre les programmes qui permettent l’aide à la sortie du sans-abrisme ou de situations de violence avec accompagnement social, psychologique, juridique.