Défense de l´environnement

Française et Français vivant en Allemagne, nous sommes en position privilégiée pour appréhender, dans toute leur complexité et leur diversité, les dégâts provoqués par l’homme contemporain sur son environnement. Températures records ces dernières années, multiplications des feux de forêts et manque d´eau dans notre région, dans le nord et les nouveaux Länder, récoltes réduites. Oui, le changement climatique est bien présent dans notre région !

En tant que citoyens écoresponsables nous pouvons déjà participer à l’effort commun par des gestes au quotidien :

  • Consommer plus juste et plus équitable
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire et énergétique (eau, électricité,…)
  • Réduire nos déchets et bien trier
  • Promouvoir la réutilisation, le réemploi, la “seconde vie” des produits
  • Privilégier les circuits courts en consommant “local”
  • Décarbonner au maximum en limitant les modes de transport polluants
  • Privilégier la consommation de produits issus de l’agriculture biologique
  • Limiter les emballages en plastique…

L’État français se doit d’être exemplaire dans son réseau à l’étranger en matière environnementale afin de répondre à l’urgence climatique. À ce titre, nous demandons :

  • Que les critères environnementaux soit obligatoirement pris en compte dans les plans de rénovation ou de travaux au sein de l’Ambassade, des consulats et des Instituts français de notre circonscription (utilisation de matériaux durables, appels d’offres à des entreprises partenaires locales et certifiées durables et qu’il soit fait appel à la responsabilité sociétale des entreprises, c’est à dire  leur contribution aux enjeux du développement durable.

  • Que les bilans issus du programme “Ambassade verte” soient soumis à l’approbation du Conseil consulaire en y incluant les améliorations environnementales nécessaires.

  • Que l’Ambassade de France incite les écoles du réseau AEFE à prendre en compte les dispositifs de la loi Egalim qui se traduit notamment par l’obligation pour les cantines scolaires de proposer un menu végétarien par semaine et d’interdire les bouteilles en plastique dans les cantines. Idéalement, nous souhaiterions qu’on aille plus loin pour l’instauration de l’utilisation de produits issus de l’agriculture biologique et régionale dans tous les menus.

  • L’élargissement du dispositif Stafe de subventions publiques aux associations aux projets aidant à la lutte contre le changement climatique et à la sauvegarde de la biodiversité.

  • Plus de cohérence avec la Convention de Paris et les instructions du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

  • Viser les 17 objectifs du développement durable et les décliner ensemble dans des collectifs citoyens à Berlin, Hambourg et partout où des compatriotes se mobiliseront dans notre circonscription. https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/