Positionnement‌ ‌face‌ ‌à‌ ‌la‌ ‌continuité‌ ‌de‌ ‌la‌ ‌fermeture‌ ‌des‌ ‌écoles‌ en‌ ‌partie‌ ‌sur‌ ‌Berlin‌

Nous nous positionnons pour la ré ouverture des écoles dans un format plus vivable, plus rationnel et plus raisonnable pour toutes et tous. 

Le sénat de Berlin a décidé en instance le lundi 17 mai de continuer dans le même mode (pour les écoliers), à savoir 30 % du régime normal. Or le taux d’incidence sur Berlin a considérablement baissé et qui plus est, il n’a jamais été prouvé que l’école était un lieu ultra privilégié pour la propagation du virus. 

 Nous sommes pour les mesures barrières (masques, utilisation de désinfectant et lavage des mains très fréquent) ; nous sommes pour les auto tests deux fois par semaine. 

Et nous sommes pour la réouverture des écoles dans un mode plus viable : plus d’heures de cours pour nos enfants, plus d’apprentissage et de contacts sociaux et culturels. 

L’argument du manque de personnel ne devrait plus être valable si les groupes d’apprentissage sont réunis. En outre, la plupart des enseignants ont reçu au moins la première dose de vaccination à ce jour. Il n’est pas possible que presque tout soit réouvert et que seul le droit à l’éducation soit mis en arrière-plan.

Pour cela : nous signons la pétition ci-dessous : 

https://www.openpetition.de/petition/online/100-schule-bei-niedriger-inzidenz


Liebe Eltern, 

hier eine uns alle betreffende Petition gegen die aktuelle Senatsentscheidung, den reduzierten Corona Schulbetrieb bis zu den Sommerferien fortzuführen:  

  1. “Am 14. Mai hat die Senatsverwaltung für Bildung, Jugend und Familie Berliner Eltern informiert, dass die Schulen trotz sinkender COVID-19-Inzidenzen vor den Sommerferien nicht in den Regelbetrieb zurückkehren.
  2. Diese Entscheidung überrascht uns sehr. Die Inzidenzwerte sinken, Restaurants und Biergarten öffnen, Lehrerinnen und Lehrer sind/werden geimpft – aber die Schülerinnen und Schüler müssen weiterhin zum Teil zu Hause bleiben.
  3. Besonders irritierend ist der Grund, den die Bildungsverwaltung anführt. Ziel sei es, „eine zusätzliche Belastung der Schulen zu vermeiden”. Nur: Die „Belastung der Schulen” verschwindet nicht. Sie wird lediglich von den Schulen auf Kinder und Eltern übertragen.
  4. Jede Mahlzeit, die die Schulen nicht kochen – für einige Kinder die einzige warme Mahlzeit am Tag, kochen die Eltern. Jede Aufgabe, die die Lehrerinnen und Lehrer nicht erklären, erklären (nicht geschulte) Eltern. Stoff, den die Kinder jetzt nicht lernen, müssen sie später nachholen. Das Schlimmste ist dabei: Nicht alles können Eltern kompensieren. Einiges – die sozialen Interaktionen mit Gleichaltrigen, die Freundschaften – geht für immer verloren.
  5. Der normale Schulbetrieb ist keine Belastung für die Schulen. Der normale Schulbetrieb ist Aufgabe der Schulen. Nur wenn es wirklich nicht anders geht, kann man ihn reduzieren. Kinder brauchen 100% Schule.
  6. Deshalb fordern wir den Senat für Bildung, Jugend und Familie dazu auf, noch vor dem Sommer parallel zu den sinkenden Inzidenzwerten zum normalen Schulbetrieb zurückzukehren.”

https://www.openpetition.de/petition/online/100-schule-bei-niedriger-inzidenz

Voies cyclables pop-up de Berlin

2021, année décisive pour les nouvelles voies cyclables pop-up de Berlin.

Depuis le début de la pandémie, le nombre de cyclistes à augmenté de façon considérable à Berlin. Afin de soutenir ce moyen de transport, le sénat de Berlin a installé de nombreuses nouvelles pistes cyclables (pop-up), plus larges en rétrécissant les voies pour les automobilistes.

Suite à la plainte d’un député de l’AfD visant à supprimer les pistes cyclables, le tribunal administratif de Berlin a décidé, en première instance, de donner raison à celui-ci argumentant que le département du Sénat pour l’environnement, les transports et la protection du climat, n’avait pas, selon la cour, suffisamment fait la preuve de la nécessité de mettre en place ces aménagements pour la circulation. En effet, les pistes cyclables ne peuvent être installées que lorsque la sécurité, la charge et/ou la fluidité du trafic indiquent très précisément une situation dangereuse rendant la création de celles-ci obligatoire.

Dans le cadre de la procédure d’appel relative à l’exécution immédiate de la mesure devant la Cour administrative supérieure de Berlin-Brandebourg, le Sénat a pour la première fois exposé les faits nécessaires requis au pronostic de danger en présentant des chiffres sur le flux du trafic, les statistiques d’accidents et autres. Suite à cela, la deuxième instance a provisoirement arrêté l’exécution de la décision du tribunal administratif par décision du 6 octobre 2020. Le tribunal a déclaré que le requérant avait simplement fait valoir une revendication générale, celle de ne pas pouvoir se déplacer dans la zone urbaine de la manière habituelle en raison des embouteillages. Dans un premier temps, la cour a estimé que les conditions de sécurité pour les cyclistes priment sur les temps de parcours du trafic automobile qui, jusqu’à cette décision, n’avaient que faiblement augmentés. Cet inconvénient doit être accepté par les automobilistes jusqu’à la décision finale du tribunal concernant le recours.

La décision finale est attendue en 2021 et sera décisive pour la protection des cyclistes, surtout si l’on considère que 18 d´entres-eux ont déjà été tués cette année. Nous espérons une décision positive !

Stephan Maigné